Togo/Présidentielle 2020 : la CNSC-Togo va veiller au grain le bon déroulement du scrutin.

 

 

(Ar7media.com)-Les élections présidentielles de 2020 se profilent à l’horizon et plusieurs organisations de la société civile s’activent pour la tenue et le bon déroulement de ce rendez-vous quinquennal. Au premier rang de ces OSC, figure en pôle position la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC-Togo) qui a procédé mercredi 20 novembre 2019 à Lomé au lancement de son Projet « Mission Citoyenne d’Accompagnement du Processus Electoral »(MCAPE 2020).

Avec le soutien financier de de l’ONG Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), ce projet se veut un cadre pour les responsables de la CNSC de renforcer la participation de la société civile togolaise dans la gestion des affaires publiques plus particulièrement l’observation du processus électoral de 2020.

Selon Franck Kepomey, directeur exécutif de la CNSC-togo et coordonnateur du projet, la CNSC a pour rôle d’accompagner les processus électoraux au Togo.

« La CNSC est toujours dans une dynamique d’accompagner les processus électoraux au Togo. Par rapport à la présidentielle de 2020, nous lançons le projet MCAPE. Il permettra de faire plusieurs actions dans le cadre des prochaines élections notamment la formation des observateurs pour suivre les différentes étapes du prochain scrutin, veiller au bon déroulement du scrutin, sensibiliser les citoyens et mettre en place un quartier général des élections. Ces différents observateurs auront un rôle précis à jouer. C’est une stratégie que nous mettrons en place pour accompagner le processus électoral » a martelé Franck Kepomey, Directeur exécutif de la CNSC-Togo.

Réparti sur une durée de huit mois, la MCAPE se situe dans la droite ligne de la poursuite des actions que mène la société civile au Togo dans le cadre de son accompagnement à la promotion de la démocratie, la paix, la sécurité, les droits de l’homme et les élections crédibles, transparente et apaisées.

pour commencer, la CNSC compte faire le suivi du déroulement de la révision des listes électorales par la formation et le déploiement de 100 moniteurs de la révision des listes électorales, à travers le renforcement des capacités de la société civile togolaise en matière de l’observation électorale.

Notons qu’au cours de cette période, 220 observateurs au piquet (OP) et 120 observateurs mobiles (OM) seront formés et déployés sur toute l’étendue du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *