TOGO : MANIFESTATION ANTI CFA INTERDITE

 

Par YAWO KLOUSSE
23 Février 2019
ar7media.com

Le 23 février 2019 est la date retenue par une frange de la population africaine résidente dans les pays ayant en commun l’usage du franc CFA pour s’opposer officiellement à l’usage de cette monnaie dite coloniale puisque créée par le général de Gaulle pour les colonies françaises en Afrique il y -a plus de 70 ans.

Au Togo, les formalités administratives ont été accompli dans les délais et l’administration disposait de 72 heures pour faire opposition. En absence de réponse au courrier adressé au ministère de l’administration du territoire, le front ANTI CFA section Togo a donc décidé d’organiser sa manifestation devant l’ambassade de France à Lomé.

À 18h 30 à la veille de la manifestation alors que tout est fin prêt du côté des organisateurs à savoir banderoles et tout, le ministère de l’administration du territoire fait donc parvenir sa réponse dans laquelle il s’oppose à cette manifestation.

S’en suit selon les dires du Pasteur Edoh Komi à la tête de l’organisation ANTI CFA SECTION TOGO, un échange téléphonique avec le Ministre qui les engage à aller s’informer sur le franc CFA au ministère de l’économie et des finances.

Le refus de manifestation étant consommé du côté du pouvoir, le lieu prévu pour la manifestation est quadrillé très tôt ce matin par un imposant déploiement des forces anti – émeutes de la gendarmerie et de la police. Les unités spéciales patrouillent dans la localité et les attroupements très surveillés.

Tout individu suspect est chassé par les forces publiques. Un climat de peur et de méfiance s’installent dans cette zone.

Malgré ce climat de peur et de fortes présences des corps habillés, les manifestants ont réussi à se frayer un coin d’attroupement derrière la place de l’indépendance du Togo sur l’esplanade du palais des congrès de Lomé.

Comme par enchantement, un nombre important de journalistes est sur place pour interviewer les organisateurs. Une déclaration a été lue pour la circonstance aux journalistes qui se chargeront de porter haut la voix des organisateurs à travers le monde.

Les organisateurs composés de plusieurs associations de la société civile togolaise y compris les mouvements anti CFA, les groupes whatsapps s’opposant au franc CFA et les curieux ne comptent pas s’arrêter à ce premier coup d’essai. Les manifestations risquent de se poursuivrent à l’avenir jusqu’à la démission du franc CFA pour évoluer vers une monnaie africaine qui garantie la commercialité avec les autres États au monde et arrimé par rapport à l’euro et au dollar.

Des slogans comme NON AU FRANC CFA, À BAS LA FRANCE AFRIQUE, BOYCOTT DES PRODUITS FRANÇAIS ONT ÉTÉ SCANDÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *