TOGO : LES CONSÉQUENCES FÂCHEUSES DE LA FERMETURE DE FRONTIÈRE ENTRE LE NIGERIA ET LE BÉNIN

 

Par Yawo KLOUSSE
Lomé 27 août 2019
ar7media.com

Des jours certainement difficiles attendent l’économie de notre pays suite à la fermeture de la frontière entre le Nigeria et le Bénin.

Déjà le carburant dit issu de contrebande qui précédemment était vendu à 500frs le litre passe directement à 600frs obligeant les clients à s’approvisionner auprès des stations services.

Il faut noter qu’ actuellement la traversée de la frontière entre le Nigeria et le Bénin est impossible à véhicule.

Beaucoup de produits arrivent au Togo en provenance du Nigeria par des voies contournées. Avec cette fermeture qui doit durer 28 jours selon les autorités Nigériane, les togolais doivent s’attendre à des jours difficiles pour notre économie.
Toutes nos prières c’est de ne pas voir le gouvernement togolais justifier une nouvelle hausse des prix des produits pétroliers par cette fermeture de frontière.

Il ne serait d’ailleurs pas tolérable une quelconque inflation vu que le coût de distribution des produits pétroliers est trop élevé au Togo.

Le gouvernement nigerian justifie cette fermeture de frontière par sa préparation aux problèmes de sécurité transfrontalière dont le terrorisme et le banditisme.

Le Nigeria qui ne peut pas vivre en autarcie malgré son économie forte doit rapidement libérer ses frontières pour permettre aux togolais surtout de maintenir leur pouvoir d’achat déjà très faible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *