Sortie tardive des bourses et allocations de secours: Le Ha.C.A.M.E calme la tension des Étudiants mais promet lâcher prise en cas de réticence continue.

 

Après moult négociations avec les autorités en charge des affaires universitaires sans issue, le haut Conseil de Coordination des Associations et Mouvements Estudiantins, (Ha.C.A.M.E), compte passer à la vitesse supérieure face au mutisme de l’autorité. Mais bien avant, le HaCAME teint à porter à la connaissance de tous ses camarades étudiants que les négociations avec le ministère de l’enseignement supérieur et la DBS (Direction des bourses et stages) n’ont pas donné une suite satisfaisante et favorable.

Face à l’indifférence de l’autorité, et ne pouvant plus supporter les bourdes et les cris des camarades face à cette situation, le HaCAME demande aux autorités de ces deux services de faire tout ce qui est de leur pouvoir pour que les bourses et allocations de tous les étudiants soient disponibles au plus tard la semaine prochaine pour les étudiants des deux universités (Lomé et Kara).

« La patience des étudiants a été remarquablement grande et résistante à toute tentation de manifestation. Mais cette patience ne saurait durer éternellement.
Le risque de mouvement d’humeur étant très grand il est du ressort du Ministre de l’enseignement supérieur et de la DBS d’apporter un éclaircie sur ce retard et une sortie rapide des allocations et bourses » , a laissé entendre le président national du HaCAME TCHEDRE PIOU.

Le HaCAME, toute fois en étant radical sur sa position, lance une invite à ses camarades étudiants à faire un effort de garder leur calme et leur patience cette semaine dans l’attente de trouver une solution rapide en vue de préserver l’ambiance pour une sortie de crise dans un cadre pacifiques.

Sans ignorer les multiples efforts des deux premiers responsables des deux universités,
Le HaCAME ne manque pas de féliciter et encourager les deux présidents des deux universités (Lomé et kara), respectivement DOZDI KOKOROKO de Lomé SANDA KOMLAN de Kara qui ne ménagent aucun effort pour améliorer les conditions d’études des étudiants des deux universités.

Le Haut conseil de coordination des associations et mouvements estudiantins( HaCAME) invite invte la DBS et le ministère de l’enseignement supérieur à marcher dans cette vision, celle du développement en faisant sortir les bourses et allocations dans les meilleurs délais au risque de basculer les efforts de faire de nos deux universités des miroirs d’excellence dans la sous région ouest Africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *