LES FORCES VIVES 《ESPÉRANCE POUR LE TOGO》RÉPLIQUENT AU MINISTRE DE L’ADMINISTRATION DU TERRITOIRE

 

Par YAWO KLOUSSE

La conférence de presse prévue par les forces vives pour se tenir ce jour du 24 décembre 2018 au CESAL n’a pas lieu. Pour cause, le ministre de l’administration du territoire par une note en date du 23 décembre 2018 à l’adresse des responsables des forces vives interdit la conférence de presse en évoquant des arguments relatifs à la loi numéro 2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercices de la liberté de réunions et de manifestations pacifiques publiques aux termes desquelles 《sont exclus du champs d’application de l’article 6 ci- dessus les cultes religieux, les manifestations et réunions publiques à caractère répétitif ou conforme aux usages et coutumes de même que celles des organes d’institutions légalement reconnues》

A analyser en profondeur les termes de l’article l’on peut aisément déduire que le ministre plonge plutôt dans l’acharnement contre les forces vives car la conférence de presse nul ne peut le nier reste le prototype même d’activités qui rentrent dans le champs des 《manifestations et réunions publiques à caractère répétitif 》, donc exclue du champs des activités devant faire l’objet de déclaration préalable.

Ce déchaînement contre les organisations de la société civile sonne t-il le glas au retour du musèlement du droit à l’information et aux libertés individuelles et collectives au Togo ?

ar7média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *