Gestion covid à Lomé : Gnatse Kodjo fait un zoom sur la stratégie de communication.

 

Le gouvernement togolais, depuis l’apparition de la pandémie à coronavirus s’est vu dans l’obligation de mettre dans chaque contrée du pays des stratégies de riposte contre la covid-19 à travers la mise sur pied des comités de gestion et de riposte de cette pandémie.

Ainsi à Lomé, il a été créé un comité ad-hoc de suivi et de gestion de respect des mesures barrières dans les marchés du grand Lomé, chapeauté par le colonel Hodabalo Awate, préfet d’Agoè-nyivé.

Ce vendredi 19 février 2021, Gnatse Kodjo, chef division des ressources humaines, de l’action sociale et de la communication de la préfecture d’Agoè-nyivé, personne ressource de ce comité était sur la télévision sportive (TLS) afin de faire un zoom sur les activités du présent comité.

L’homme a saisi cette opportunité pour revenir de long et en large sur les différentes stratégies de Communication mise en place pour le bon déroulement des activités dudit comité.

Abordant la question de la stratégie de la communication et du rôle que jouent les ressources humaines dans ce comité au niveau de la préfecture d’Agoè-nyivé, Gnatse Kodjo précise que ce sont les ressources humaines qui alimentent les structures locales de gestion de la covid-19. Pour ce faire, il a été mis en place des comités communaux de riposte contre la covid-19 au niveau de chaque commune. Ceci sous entend que ce sont les maires qui sont les présidents des comités communaux.

Selon lui, pour réussir ce pari, le président du comité de gestion de riposte de respect des mesures barrières, le colonel Hodabalo Awate, qui est en même temps le président préfectoral de gestion de riposte contre la covid-19 a mobilisé la jeunesse, en mettant en place le conseil préfectoral de la jeunesse (CPJ) qui s’est organisé en police verte

Il s’agit de 135 jeunes qui sont bien organisés et qui sensibilisent les populations aux lieux d’attroupements, au niveau des marchés et des carrefours sur le respect effectif des mesures barrières édictées par le gouvernement.

Au-delà de la police verte, il y’a également des comités d’éveil dans les six communes.

Au niveau du grand Lomé, il a été mis en place, dans 13 communes, des dispositifs de lave mains et une sensibilisation Extra communication, qui sous-entend, des émissions sur des radios et la conception des spots de sensibilisation.

Pour terminer le responsable des ressources humaines et sociales et de la communication de la préfecture d’Agoè-nyivé, Gnatse Kodjo a salué le travail abattu par le comité. Mais il tient à souligner que les 81 décès que le Togo a enregistré de nos jours sont dûs en partie au fait que la population a relâchée un tout petit peu au moments des fêtes.

Il faut toutefois souligner que Gnatse Kodjo était sur le plateau de la TLS avec Takpandja Koko, conseiller municipal à agoe-nyivé 1 et également membre du comité de gestion du respect des mesures barrières dans les marchés du grand Lomé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *