Dr Folly Gada Ekoue: Un politique qui s’engage pour la cause de la population carcérale à travers un grand concert

 

Reconnu par sa casquette d’homme politique, il s’est tout à coup métamorphosé et devient artiste de la chanson togolaise. Dr Gada Folly Ekue établit le pont par l’entremise de son Mouvement Panafricain Alaga (MPA). Actuellement, Ekue n’est pas seulement qu’homme politique et enseignant-chercheur dans les Universités du Togo, Il est également artiste chanteur et annonce avec tout le sérieux possible un concert qu’il dédie exclusivement à la population carcérale du Togo. Le responsable du MPA indique que les fonds qui seront collectés avant, durant et après l’évènement vont servir à soutenir plusieurs prisonniers à travers le Togo.

D’autres artistes togolais de la chanson dont Eugène Ablodevi, Foganne, Warren, Mawuto Tetey se sont joints à l’initiative. Dans ses propos, Dr Ekue alias Dr Kimbangu fait un zoom sur les contours du concert programmé sur le 19 avril prochain. Il fait également la lumière sur l’incident qui s’est produit fin janvier à son sujet au sein du parti UFC.

 

ar7media : Bonjour Dr Ekue. en 2018, vous avez fait une sortie médiatique pour faire une mise au point par rapport à votre position vis-à-vis de l’UFC. Il y a quelques temps, vous avez été accusé d’être un imposteur par des membres de l’UFC, dont Me Jean-Calude Homawoo. Vous êtes bien membre de ce parti ?

Dr Ekue : L’année dernière, dans un contexte politique particulier où, après la première conférence que j’ai eue à animer à l’UFC, des voix se sont élevées dans l’opinion à propos d’une éventuelle adhésion du Dr Ekue à l’UFC. Alors j’étais intervenu pour des clarifications d’usage. A l’époque, je n’avais pas encore discuté avec le Président National Gilchrist Olympio de mon adhésion au parti…et donc il fallait faire taire les supputations et faire rengainer les va-t-en guerre de la place !

À proprement parler, c’est suite à la conférence du 5 mai que, sur sollicitation explicite et après échanges avec le Président National Gilchrist Olympio, j’ai fait mon entrée à l’UFC. Il va sans dire que les sorties de Me Homawoo Jean-Claude contre ma personne constituent une déplorable erreur politique et humaine que l’intéressé lui-même a présenté des excuses que j’ai acceptées. Nous avons résolu la chose et dans les prochains jours les militants du parti et l’opinion en seront définitivement édifiés. Par conséquent, je suis de l’UFC mais en même temps président du Mouvement Panafricain ALAGA (MPA) qui est un mouvement citoyen.

ar7media : Justement c’est dans le cadre du MPA que vous vous illustrez cette fois avec un concer, Pourquoi un concert et pourquoi en faveur des prisonniers ?

Dr Ekue : D’abord c’est un cri de cœur que nous lançons à la République pour déclencher un saut qualitatif dans la distribution de la justice au sein de la base citoyenne. Il est vrai que la justice humaine ne peut se comparer à celle divine, mais il est de notre devoir de tendre autant que possible vers cette ligne asymptotique qui nous isole de l’Harmonie et de l’Ordre divins. Regardez un peu les conditions dans lesquelles vivent les détenus dans les cellules ici à Lomé et ailleurs dans le pays ! Cela vous semble-t-il honorable pour notre pays ? Nous ne devons pas oublier que nous sommes tous prisonniers des entraves du Mal dont nous cherchons continuellement à nous libérer…et ceux qui sont dehors ne sont pas moins criminels que ceux qui sont dedans. Peut-être dois-je vous citer l’épisode de Jean 8 où le Christ a absout la jeune femme samaritaine…. ! J’irais plus loin en disant que si la justice fonctionnait mieux ou était tout simplement plus efficace, peut-être aurions-nous tous déjà fait une fois la prison. Ceci doit nous prédisposer à la compassion en faveur de nos frères qui sont détenus.

En second lieu, notre concert est un plaidoyer que nous formulons en faveur d’une meilleure justice au Togo. Je félicite en passant le président de la Cour Suprême du Togo, le Juge Gamatho, pour les efforts qu’il a fournis récemment et qu’il continue de fournir pour une meilleure protection des justiciables et des juges dans notre pays. J’espère de tout cœur que les autorités compétentes en matière de justice, le Chef de l’Etat en particulier, seront sensibles au geste que nous poserons symboliquement après le 19 avril en faveur des prisonniers de notre pays.

Ar7meda: Dr Folly merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *