ANIAC-Togo: Amah HUNLEDE fait un Zoom sur les activités de l’année 2020.

 

A quelques jours de la fin de l’année 2020, les premiers responsables de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo, conduit par son président Amah HUNLEDE étaient face à la presse ce mercredi 30 décembre 2020 pour présenter le bilan des activités de l’institution.

« conformément aux axes prioritaires retenues dans le plan de travail annuel 2020, mon institution a prévu plusieurs activités, dont la réalisation a connu un ralentissement à cause de la pandémie au coronavirus » , a laissé entendre le président dès l’entame de son propos.

Selon le président, malgré cette situation de crise sanitaire, son institution a pu organiser quelques activités dans le cadre de la sensibilisation des acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques, la formation des différentes parties prenantes à la gestion de l’activité chimique et l’identification et acquisition de site de traitement et de neutralisation des produits chimiques toxiques.

Ainsi, suite aux explosions des stocks de produits chimiques survenues au port de Beyrouth (Liban), l’ANIAC-TOGO a réagit via un point de presse en vue d’informer le grand public sur les risques liés aux produits chimiques toxiques et les mesures de sécurité et de sûreté envisageable pour une meilleure prévention.

En Octobre 2020, l’Autorité Nationale a tenu un atelier d’élaboration et de validation des fiches réflexes dans le souci de renforcer les capacités techniques des primo-intervenants (Sapeurs pompiers, Forces de défense et de sécurité) dans la gestion des incidents chimiques au Togo et de disposer d’un canevas d’action et de consignes à respecter pour une meilleure adhésion et une harmonisation des actions entre acteurs de la riposte en cas d’un incident chimique.

Dans cette même ligné, l’ANIAC a sensibiliser les acteurs intervenants dans le transport des marchandises par le biais d’un atelier national qu’elle a organisé en novembre dans l’objectif de faire face aux nouvelles menaces liées à la gestion des produits chimiques, notamment la manipulation, le stockage et le transport. A l’issu de cet atelier, un projet de Guide sur le Transport des Marchandises Dangereuses au Togo a été élaboré et adopté ainsi que la création d’une coordination entre les acteurs intervenants dans le domaine. Dans le même mois de novembre, l’Autorité National a effectué une tournée de sensibilisation et de renforcement des capacités du personnel des entreprises industrielles en matière du respect des mesures de sécurité et de sûreté en milieux industriel.

Pour renforcer les dispositifs de contrôle aux frontières et lutter contre la prolifération des produits chimiques sur le territoire togolais, l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques a, au courant du mois de décembre, organisé un atelier de présentation de la convention sur l’interdiction des armes chimiques et sa mise en œuvre au Togo à l’intention des forces de l’ordre, de sécurité, des douaniers et des forestieta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *