Agoe-Nyivé 5: l’administration décentralisée et les chefs canton sensibilisés sur les missions des maisons de justice.

 

Une campagne de sensibilisation ciblée sur les nouvelles maisons de justice s’est ouverte ce lundi 23 novembre 2020 dans la commune d’Agoè-nyivé 5, à Zanguera. Les travaux de cette session ont été lancés par le préfet d’Agoè-nyivé le colonel Awatte Hodabalo en présence du maire de Zanguera madame GBODZO Afiwa, du maire d’Agoè-nyivé 3 ADONKANU Yawo et du chef canton de Zanguera togbui Hunkpetor Dosse 4.

Il sera question pendant trois jours de travaux de d’expliquer aux différents acteurs, les usagers futur de cette maison de justice les différentes missions de ces maisons.

Le préfet d’Agoè-nyivé a dans son mot de lancement des travaux rendu un hommage mérité au chef de l’État Faure Gnassingbé pour sa vision et sa politique de développement mise en place, avant de rappeler que la paix est une condition sine qua none du développement de nos localités respectives.

« Sans la paix, sans la cohésion sociale aucun développement ne peut être effectif », à indiqué le préfet d’Agoè-nyivé, le colonel Hodabalo Awatte.

pour tchagnao Mama-raouf, après l’ouverture des maisons de justice, il était opportun d’expliquer sa mission.

« nous sommes en ce moment en campagne ciblée de sensibilisation sur les nouvelles maisons de justice mise en place par le gouvernement sur instruction du chef de l’État. vous saviez que depuis octobre 2019, le chef de l’État a pri soin de faire entendre les maisons de justice aux localités de kétao dans la Bina, de Soudou dans assoli, à anie dans la préfecture d’Anie, à Kpélé adeta dans la préfecture de kpele et à Zanguera dans la préfecture d’Agoè-nyivé. Et donc lorsqu’on a ouvert les maisons de justice qui ont donc ouvert leurs portes le 1er octobre et installer le 07 octobre, il était opportun de réunir maintenant les acteurs, les usagers futur de ces maisons de justice pour expliquer les missions. Donc durant trois jours nous serons à Zanguera avec les différents groupes cibles. Quand je dis les différents groupes cibles, on aurait pu réunir 90 personnes pour parler en une seule fois et si j’ai dit cibler, c’est parce qu’on ne peut plus faire assez de groupes d’une part, mais d’autre part en raison de la pandémie de covid 19 et par respect des mesures barrières, nous avons voulu faire les cibles mais avec des nombres réduit. Les cibles parce que aujourd’hui nous avons accueilli l’administration décentralisée, les chefs canton, les autorités militaires et les CVD. Demain on va recevoir d’autres cibles de personnes et le troisième jour on va voir la cible des organisations de la société civile et puis des communicateurs. Donc nous espérons que ces cibles constituent des relais d’information sur les missions des maisons de justice sur les terrains et plus particulièrement dans les environs de Zanguera. Et c’est ce pourquoi nous sommes entrain d’organiser cette campagne de sensibilisation », a expliquer tchagnao Mama-raouf directeur de l’accès au droit et à la justice, coordonnateur des maisons de justice.

Selon Blamck koffi, médiateur de la maison de justice de Zanguera, la maison de justice permet au justiciable d’avoir accès facile au droit et à la justice.

« la maison de justice est une structure de justice de proximité destinée à permettre au justiciable d’avoir accès plus facilement au droit et à la justice. Elle vise à desangorger les tribunaux ou les juridictions », a martelé le médiateur de la maison de justice de Zanguera Koffi Blamck.


Rappelons qu’au Togo, les maisons de justice ont été instituées par le décret N°2018-034/PR du 27 février 2018. Elles sont créées en milieu urbain ou rural et sont placées sous l’autorité du président du tribunal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *