Agoè-nyivé: les communes disposent désormais des registres souches des actes d’état civil.

 

Les populations d’Agoè-nyévé vont pouvoir pousser un ouf de soulagement, car les six(6) communes de ladite préfecture disposent désormais des registres souches des actes d’état civil. La cérémonie de remise officielle desdits registres s’est déroulée ce vendredi 23 octobre 2020 à la préfecture d’Agoè-nyévé à Lomé.

Présidée par le préfet d’Agoè-nyivé, le colonel Hodabalo Awatte, la présente cérémonie s’inscrit dans la droite ligne de la décentralisation et revêt un caractère très particulier, celui de rapprocher l’administration de l’administré.

Occasion pour le maire de la commune d’Agoè-nyivé 3, ADONKANU yao, présent à cette cérémonie de saluer l’acte posé par le gouvernement.

 

« c’est un acte à saluer étant donné que cela va permettre aux communes de servir tout ceux qui seront dans le besoin. Nous venons de recevoir les souches des actes d’état civil qui étaient gardé au niveau de la préfecture du golfe. Aujourd’hui que les communes sont là, la préfecture par le biais du préfet d’Agoè-nyivé vient de nous transmettre les souches des actes et registres d’état civil des communes de ladite préfecture. Donc nous saluons cet acte parce que cela va soulager les populations qui viennent déjà depuis que la décentralisation a été effective demander les extraits des duplicatas que nous n’avions pas à les fournir, à cause de ce que celà n’était pas possible. Donc nous sommes très fière d’avoir reçu ces actes aujourd’hui », a martelé ADONKANU yao, Maire de la commune d’Agoè-nyévé 3

Le préfet d’Agoè-nyivé, le colonel Hodabalo Awatte a invité les maires des six(6) communes à une gestion rigoureuse et orthodoxe de ces documents.

« M’adressant à vous mesdames et messieurs les maires, je vous demande de faire une gestion rigoureuse et efficace de ces documents afin d’éviter l’établissement de faux documents », à instruit le préfet.

Il a par la même occasion invité les responsables des états civils qui ont la gestion quotidienne de ces documents importants à bien orienter les maires à bien travailler avec abnégation, rigueur et conscience professionnelle dans la logique d’éviter la tentative de fraude dans l’établissement des actes et surtout, à proscrire la corruption et aimer le travail bien fait.

Notons que la répartition des registres souches selon les communes s’est faite comme suit :

Agoe-Nyivé 1 :1618 registres, Agoè-Nyivé   2: 417 registres, Agoe-Nyivé 3: 36, Agoè-Nyivé 4: 736, Agoe-Nyivé 5: 531 et Agoe-Nyivé 6 :122 registres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *