Togo/santé: le MAPAH affûte ses armes contre le Covid-19.

 

Le ministère de l’Agriculture de la Production Animale et Halieutique (MAPAH) en collaboration avec les agents de la santé et de la sécurité, a tenu une réunion urgente ce lundi 23 mars à Lomé. La rencontre d’urgence est relative à la riposte contre la pandémie du Covid-19 qui ronge le monde entier en général et le Togo en particulier ces derniers mois.

Concrètement il s’agit d’examiner les actions visant à renforcer la préparation et la riposte à la pandémie du Coronavirus (COVID-19) dans le secteur agricole.

Face à la menace sans cesse croissante de cette pandémie sur la santé publique, il est de bon ton de fédérer les forces pour y faire face, afin de sauver le secteur agricole de cette maladie cruelle. De façon concrète, il est question de tout mettre en place afin que cette dernière n’affecte pas le secteur agricole, important pilier de la croissance économique et du développement du pays.

Environ une cinquantaine de personnes, y ont pris part à cette rencontre, qui se veut une occasion visant à les amener à se pencher sur la situation de cette pandémie notamment les moyens de riposte de la propagation et l’identification des acteurs et secteurs d’activité les plus exposés au virus. On compte au nombre de ces secteurs d’activités, celles-ci après : les marchés, le port de pêche, les abattoirs, les groupements agricoles, les acheteurs, les négociants en gros et détails entre autres.

Il était essentiellement au cours de cette rencontre dont les travaux ont été présidés par le ministre de l’agriculture de la production animale et halieutique M. Koutéra BATAKA, d’amener les participants à envisager des mesures transversales afin de réduire les risques des acteurs ou secteurs d’activités susmentionnés.

Et au sortir de cette réunion d’urgence, un certain nombre de mesures ont été prises, notamment : la désinfection une fois tous les deux jours, des marchés de ventes de produits agroalimentaires en préservant l’innocuité des produits, la fumigation des endroits clos, la limitation des marchés à la vente des produits essentiellement de base (interdire par exemple les ventes de pagnes et friperies), la mise en place d’un dispositif de lavage des mains à l‘entrée de chaque marché et l’exigence du port de masque.

Il convient de rappeler par ailleurs que l’instauration des « take away » dans les restaurants, le renforcement de l’hygiène et l’assainissement au niveau des marchés, l’usage des ustensiles jetables (plats, cuillères et autres), l’usage de l’eau de javel et de l’eau chaude (bouillir les ustensiles), l’assainissement de tous les lieux de vente de produits agricoles, opter pour l’aération des lieux confinés et ne pas utiliser les climatisations, éviter de s’asseoir ensemble pour manger notamment dans les restaurants, sont également entre autres mesures filles de cette rencontre.

Le ministre Koutéra BATAKA, a en bon père de famille, donné des instructions fermes, pour que son département soit désinfecté chaque soir après le service.
« Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus, des gels sanitaires, des masques et gants avaient été déjà remis la semaine passée aux agents de mon département », a-t-il rappelé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *