Golfe 6: Dédé Akpédjé Messan dresse son bilan après un an.

 

La conseillère municipale de la commune du Golfe 6, madame Dédé Akpedjé Messan du parti Démocratique Panafricain a présenté samedi 25 juillet 2020 son bilan apres an au conseil municipal. C’était au cours d’une conférence de presse donnée par le président du parti l’horable Innocent Kagbara.

Avant toute chose, l’élue locale de la commune du Golfe 6 a saisi l’occasion pour remercier tous ceux et toutes celles qui l’ont accompagné cours de cette première année d’expérience, et a ainsi rappelé que la redevabilité est un devoir qui incombe aux élus locaux conformément aux dispositions de l’article 18 de la loi sur la décentralisation.

« Mon accession à la municipalité fut un parcours de combattant, mon parcours en tant que conseillère est un défi. S’il est vrai qu’il existe trois types de pouvoirs à savoir le pouvoir de l’épée, le pouvoir de la plume et en dernière pouvoir est celui de la femme, j’ai donc choisi d’user celui de la femme pour m’imposer et réaliser les actions qui constituent l’épine dorsale de la dite rencontre conformément à l’article 18 de la loi sur la décentralisation qui stipule que les élus locaux ont le devoir de rendre périodiquement à leurs électeurs de la gestion administrative et financière de la collectivité territoriale « , a-t-elle souligné.

Dans son mot de circonstance, Innocent Kagbara, président du PDP, n’a pas manqué de préciser que son parti est redevable à la population qui leur a fait confiance.

« Nous mettons au coeur de notre stratégie le principe de redevabilité envers la population, puisque c’est elle qui nous a élu », a martelé Innocent Kagbara, Président du PDP.

En effet pendant les douze premiers mois de son mandat, Dédé Akpédjé Menssan est l’un des membres actifs de l’élaboration du budget primitif de la commune Golfe 6. Elle y a lutté afin que l’équité genre soit respectée dans la mise en oeuvre des projets de développement de la commune.

Le développement de sa commune étant pour elle une véritable obsession, la recherche de partenariats a été au coeur de ses stratégies. Dans ce sens, elle a initié un voyage de prospection à Danyi (Préfecture de Danyi) avec pour objectif de nouer des partenariats pour le développement des marches et les centres commerciaux du Golfe 6.

L’autonomisation de la femme est la condition sinéquanone du développement intégral de toutes les communautés. Dédé Akpédjé Messan, avisée de cet état de chose a organisé les 03 et 04 février 2020, le Salon des mères entrepreneures. Aussi à l’occasion de la célébration de la fête des mères, l’élu locale a par le truchement de son association Forum des Mères Célibataires (FMC), offert des kits alimentaires et des enveloppes à 50 mères célibataires.

Des opérations de salubrité Baguida propre, une action marquant la commémoration de la journée de l’arbre, des efforts dans la sensibilisation et à la solidarité dans la riposte à la covid-19 ont aussi fait partie de ses oeuvres.

D’autres actions sont par ailleurs, a mettre à l’actif de cette dame en l’occurrence un Noël pour enfants, un projet acte de naissance pour tous, ont pris en compte le bien être des enfants du Golfe 6.

Rapporteur de la commission des affaires sociales, culturelles, de la jeunesse, de la femme, des personnes handicapées, des personnes âgées, de l’éducation et de l’État civil au conseil, Dédé Akpedjé Messan est également membre permanente de la commission des finances.

Elle participe aux travaux d’élaboration du plan de développement communal et préside le comité d’éveil et de riposte contre la covid-19 dans la commune.

Animatrice web TV, anciennement commerçante, elle est jeune femme leader « Egbenana », un projet lancé par le PRO-CEMA en 2019

Comme perspectives, Dédé Akpédjé Messan, pense mettre en oeuvre un compte de promotion des entrepreneurs de la commune tant dans le formel que l’informel. C’est ainsi que très bientôt, un restaurant solidaire pour enfants démunis et personnes âgées à chaque fin d’année sera opérationnel. Elle va également poursuivre le salon des mères entrepreneurs annuellement.

Elle veut relancer le Festival de Baguida en Couleurs (FESBACO), octroyer des bourses d’études d’excellence féminine dans sa quête de l’équité genre et apporter un soutien scolaire aux illettrés à travers un projet de cours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *